We must go on, because we can't turn back. | Manaia A. Taalauvao, Samoa Indépendant

 :: Documents d'identitée :: Passeport :: Passeport en regle Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 1
Date d'inscription : 24/01/2018
Mer 24 Jan - 20:13
 
Taalauvao Manaia Ataahua
État Indépendant Samoa
Lieu de naissance : Apia, sur l'île d'Upolu.
Date de naissance : 1 Juin 1992.
Age : 26 ans.
Métier : Écrivaine, dessinatrice et illustratrice.
Taille : 168 centimètres.
Corpulence : Sportive, elle est musclée, il n'y a pas énormément de place pour la graisse - mais elle en possède quand même un peu, c'est toujours pratique, logée dans ses cuisses surtout. Fémininement elle n'est pas ultra développée vu que le sport à tout coupé et très vite.
Particularités physiques : Des cicatrices qui prouvent sa vie de jeune casse-cou, notamment sur ses mains, qu'elle a fracturé plus d'une fois. Elle hésite à se faire un tatouage cependant.
Langues parlées : Samoan, Anglais, Allemand et Espagnol. Elle comprend le Tongien et le Maori et peut avoir une conversation basique.
Lieu de résidence : Macarena. Un appartement tranquille au dernier étage d'un immeuble tout aussi tranquille. Elle possède une quantité assez énorme de plante dans tous les coins, ça lui rappelle chez elle. Il y a également un balcon, tout aussi décoré de plante sur lequel elle. L'intérieur est plutôt simple, il est pourvu d'une mezzanine qui fait office d'un « deuxième étage » - c'est là où elle dort -, il y a également une salle d'eau, une pièce à vivre, une cuisine qui est délimitée par un bar et une autre pièce qui lui sert de bureau et de bibliothèque. Son apparemment n'est pas ultra rangé mais on peut voir le sol. Elle a un coin aménagé pour ses tortues et un pour sa chienne.
Addictions : La théine et la caféine, comme tout bon cliché d'écrivain.
Religion / Croyance : Manaia est baptisée et a grandi dans un foyer chrétien protestant, elle ne croit cependant pas en un Dieu unique et se considère polythéiste.
Prescriptions alimentaires : Aucune0
Animal de compagnie : Deux tortues d'Hermann, Hoku et Whetu et un Berger Allemand nommée Ulani.
Facts & Headcanon
• Manaia est sportive. Depuis l'enfance elle passe son temps à faire du sport. Un peu de tout. Elle est touche à tout en ce qui concerne le sport.
○ Elle a une préférence pour les sports d'équipe. Notamment le rugby ou le handball. Mais pratique les sports de combat, et apprécie la lutte.
• Elle a toujours dansé avec sa grand-mère, qui lui a appris toutes les danses traditionnelles qu'elle connaît.
○ Elle sait faire le Siva Tau.
• Manaia n'est pas une personne calme. Elle a besoin de bouger, tout le temps.
○ Elle est hyperactive sans pour autant souffrir d'un Trouble du déficit de l'attention avec ou sans hypéractivité.
• Elle est insomniaque. La théine comme la caféine qu'elle ingère quotidiennement ne l'aide pas, mais ne vous risquez pas à lui dire, ça l'énerve facilement.
○ Les cours ont toujours été un calvaire pour elle parce qu'elle ne pouvait pas bouger comme elle voulait. Elle n'a jamais eu trop de problème de concentration ceci dit.
• Les seuls moments où elle y arrivait a rester plus ou moins calme étaient ses cours de langues.
○ Il fallait cependant toujours qu'elle s'occupe, elle dessinait énormément
• Elle est impulsive et part assez vite.
○ Elle est bagarreuse aussi.
• Elle adore l'humour et les blagues, elle en fait souvent et a le rire plutôt facile.
○ Manaia est franche. Elle dit ce qu'elle pense tout haut, tout le temps. Elle ne ment jamais aussi.
• Elle joue du violoncelle depuis ses huit ans, c'est un instrument qui l'a intrigué.
○ Manaia est très attachée à ses origines et sa culture.
• Elle a un frère jumeau nommé Makana, qui est marié et a trois enfants avec un autre homme, Kapua, un Fa'afafine (ou troisième sexe, un homme élevé comme une femme).
○ Manaia a dû mal avec les enfants, mais adore ses deux nièces, Leilani et Nani, et son neveu, Rangi.
• C'est sa grand-mère qui l'a élevé elle et son frère parce que ses parents travaillaient énormément.
○ Manaia est tombée amoureuse de la littérature grâce à sa grand-mère et Robert Louis Stevenson.
• Son roman préféré est L'île au Trésor.
○ Mais elle lit de tout autrement. Que ce soit des comics, des bandes dessinés, des romans, des nouvelles et bien évidemment, tout type allant de la fantaisie au réalisme.
• La lecture, l'écriture et le dessins sont les trois seules activités calmes qui parvenaient à canaliser son hyperactivité.
○ Elle s'étonne toujours de s'être dirigée vers des métiers qui ne demandent pas de compétence physique.
• Elle n'est pas la seule à avoir été étonné, tout son entourage l'a été.
○ Tout ce qu'elle prose, elle essaye de le dessiner, elle aime avoir ses repères mais aime bien laisser l'imagination des autres faire effet.
• Un de ses passe-temps favoris est de trifouiller où elle peut pour trouver des faits étranges, anodins et amusants. Elle les fera partager avec son entourage.
○ C'est une véritable pipelette, elle peut faire la conversation pour six, elle adore parler.
• Manaia est très proche de la nature et des animaux.
○ Elle se bat pour des causes qu'elle pense juste, telles que celle des animaux, de la nature ou encore des droits des femmes.
• C'est une féministe avérée. Elle défendra corps et âme les femmes du monde entier.
○ Malgré son âge elle ne s'est pas réellement assagie. Cela en désole plus d'un.
• Elle sait faire preuve de maturité cela dit.
○ Ses deux bêtes noires sont l'injustice et le mensonge.
• Si elle était un personnage fictif elle serait Zorro. Toujours là pour défendre ceux qui en ont besoin.
○ Elle croit plus en la nature qu'elle ne croit en Dieu. Bien qu'elle reste polythéiste.
• Ce n'est pas une excellente cuisinière, mais elle maîtrise plutôt bien tout ce qui contient du poisson.
○ Elle ne se maquille pas, ni ne prend réellement soin d'elle. Sauf ses cheveux, ils sont sacrés.
• Une autre de ses passions c'est le voyage. Elle essaye de visiter autant de pays qu'elle peut.
○ Son trait de caractère principal serait l'optimisme.
• Elle n'a jamais été en couple parce qu'elle s'y refuse de peur que son hyperactivité ne s'interpose.
○ Elle se considère pan-romantique.
• Manaia ne supporte pas être enfermée, sans être claustrophobe. Elle ne prend jamais l'ascenseur.
○ Quand elle se concentre elle tire la langue et se la mord légèrement.
• Elle se ronge les ongles.
○ Pour les autres Manaia est bordélique, mais pour elle tout est à sa place, et tant qu'on voit le sol de chez elle, ça lui convient.
• Elle a écrit plusieurs romans et bandes dessinés déjà, sans avoir eu d'énorme succès. Ce n'est pas ce qu'elle cherche de toute manière. Mais suffisamment pour en vivre.
○ Elle est sur les réseaux sociaux afin de pouvoir discuter avec les gens qui lisent ses livres ou suivent ses mini BDs, voire regardent ses dessins, voire faire partager ses créations et travaux en cours, en plus des extraits de ses écrits.
• Il lui arrive de dessiner en live en discutant avec les personnes qui la suivent.
○ Elle n'a jamais pensé à faire de vidéo speedpainting.
• On peut dire qu'elle écrit des histoires depuis son enfance, et il lui arrive d'en mettre au goût du jour. Il en est de même pour ses dessins.
○ Elle écrit des fanfictions aussi, sur tout ce qui lui plaît ou fait des fanarts.
• Elle ne jette jamais un dessin ou un écrit, elle finit toujours par les remanier.
○ Sa tablette graphique lui est très utile bien qu'elle préfère le traditionnel.
• Elle regarde des films et des séries parfois, quand elle arrive à se poser ou quand elle est trop fatiguée après plusieurs insomnies de suite.
○ Elle adore se balader la nuit.
• Manaia supporte très bien les hautes températures.
○ Elle aime tout ce qui se rapporte à l'eau. Elle voulait être navigatrice quand elle était plus jeune.
• Elle rêve de posséder son propre bateau et de voyager avec.
○ Manaia est plutôt du côté salé de la force.
• Elle vit sa vie au jour le jour sans trop penser au futur, sinon elle angoisse.
○ Elle est très extravertie et chaleureuse.
• Elle met toujours un point d'honneur a être une bonne hôte.
○ Elle se passionne également pour tout ce qui se trouve dans l'espace, ça la fascine. Elle se demande régulièrement s'il n'y a pas d'autres formes de vie. Elle espère être là si un jour ils font leur apparition.
• Et les fonds marins l'intriguent également énormément.
○ Manaia est du groupe sanguin O, donneuse universelle. Elle donne son sang dès qu'elle peut.
histoire
Manaia faisait tourner son crayon entre ses doigts. Voilà bien deux jours que l'inspiration la fuyait et en tout elle ne devait avoir dormi que trois heures et quelques. Elle avait beaucoup dessiné pour le coup, mais seulement des fanarts, des contreparties. La suite de sa bande dessiné n'avançait pas, au même titre que son roman. Elle ricana, c'était tout elle ça, faire tout en même temps pour avancer très peu et pas vite du tout.
Elle prit sa magnifique tasse décorée du « Best twin sister ever » qu'elle avait reçu pour son anniversaire de la part sans surprise de son frère jumeau à qui elle avait offert la tasse jumelle avec pour inscription « Best twin brother ever » ça les avait grandement fait rire, et bu lentement son thé en regardant l'heure. Trois heures du matin. Il était encore assez tôt selon elle, et selon Upali aussi vu que cette dernière venait de lui ramener sa laisse, la lui posant sur les genoux. Le rire de Manaia traversa la pièce.

- Tu veux aller te promener ? Oiseau de nuit va.

Oh bien sûr elle n'était pas vraiment à même de parler mais ce n'était sa chienne qui allait lui répondre. D'un geste simple Manaia détacha ses cheveux en retirant la crayon qui les maintenait en un chignon sur le haut de son crâne pour les laisser libre. Elle ne les attachait que lorsqu'elle travaillait, autrement c'était bien plus rare. Après avoir mis son manteau, elle pris son sac et sortie en compagnie de son chien. Chien énormément plus sage qu'elle mais qui avait tout autant besoin de se dépenser. Elle l'amena au parc, la détacha et la laissa courir un peu. Upali était obéissante et revenait au premier appel. A l'inverse d'elle. Ça avait toujours inquiété ses parents, qui la rappelait à l'ordre trop de fois par semaine. Ses parents qui l'avaient questionné, encore, sur son choix de vivre en Espagne, seule, avec deux tortues et un chien, et bien plus encore, comme toujours. Était-ce une bonne idée ? Combien de temps resterait-elle ? Avait-elle finalement un homme dans sa vie ? Est-ce que son besoin de voyage cesserait un jour ? Son roman avançait-il ? Et sa bande dessiné ? Était-ce vraiment une bonne situation ? Cesserait-elle de voyager un jour ? Allait-elle arrêter d'aller de pays en pays faire du bénévolat dans les parcs animalier ? Arrêterait-elle de faire sa Mère Thérésa en aidant les sans-abris au détriment de son confort à elle ? Ne devait-elle pas se trouver un véritable travail ? Ou un mari qui pourrait la supporter financièrement ?
Tout ce qu'elle avait trouvé à faire c'était rire. Rire à en pleurer. Ses parents ne changeraient jamais. Ils n'avaient pas été là durant son enfance et revenaient maintenant en essayant de se rattraper. Il ne fallait pas croire, elle les aimait ses parents, de tout son cœur même. Mais à vingt-six ans, elle était très capable de se débrouiller seule. Ils ne faisaient pas autant de foin pour son frère. Enfin, elle savait pourquoi. Il était casé, il avait trois enfants, tout allait bien dans le meilleur des mondes pour lui. Elle, elle était aussi libre que l'air de faire ce qu'elle voulait. Si elle voulait aller en Afrique Subsaharienne en tant que bénévole dans un par animalier, elle pouvait. Si elle souhaitait se rendre dans un pays où la cause des femmes était catastrophique dans l'espoir de les aider à au moins obtenir le droit à l'instruction, elle le ferait. Parce que c'était Manaia tout ça. Incapable de rester en place et ayant ce besoin d'aider les autres sans demander contrepartie.
Elle sortie la photo de la famille de son frère de sa poche. Lui, son mari et leur trois bambins. Elle eut un sourire un peu étrange. Ce n'était pas pour elle ça. Personne n'avait le temps, ni l'énergie de rester avec elle. Et jamais elle ne leur imposerait son hyperactivité. Enfin ce n'était pas comme si elle ne savait pas se calmer et passer des moments sans bouger. Bien sûr qu'il fallait qu'elle s'occupe, s'ennuyer c'était horrible après tout. Qui aimait ne rien faire et regarder le plafond en attendant que la journée passe ? C'était impensable pour elle. Mais il était vrai qu'on avait du mal à la suivre, malgré ses moments de calme. Même ses amis prenaient des « vacances d'elle » comme ils disaient si bien. Pourtant elle aurait pu souffrir d'un TDA/H mais ce n'était pas le cas, et on la traitait quand même comme si elle en souffrait.
Manaia n'aimait pas ses pensées et heureusement pour elle, un aboiement la fit relever la tête. Quelqu'un voulait jouer. Amusée de nouveau, elle rangea la photo et attrapa un bâton avant de le lancer le plus loin possible. Elle joua quasiment une heure et demie avec Upali. Si l'une était fatiguée, ce n'était pas le cas de l'autre et Manaia se demandait si elle allait devoir porter sa jeune amie.

En rentrant dans l'appartement la chienne alla prendra sa place en haut de la mezzanine dans son panier, au pied du lit de Manaia. Cette dernier qui ne ressentait pas la fatigue encore, attrapa son casque, le mit sur ses oreilles en se dirigeant sur le balcon, la musique démarra et elle dansa. Une danse traditionnelle tout droit venue de chez elle. De quoi se défouler un peu avant de retourner s'asseoir à son bureau pour écrire - si elle ne finissait pas par dessiner. Quand elle dansait, elle ne pensait à rien et à tout à la fois. Ses mouvements étaient aussi naturels qu'automatiques, elle n'y faisait plus attention. Depuis le temps qu'elle dansait après tout. Trois danses plus tard, Manaia déposa son casque et son portable pour aller se remettre à écrire - non sans veiller un instant sur son couple de tortue et se faire un bon thé. Sa feuille était blanche et son chapitre n'avançait pas. De quoi frustrer. La seule parade qu'elle avait était de bouger ou de lire. Et son regard tombe immédiatement sur son exemplaire de L'île au Trésor qui est posé à côté d'elle, bien en évidence. Un sourire étire alors ses lèvres.

- « Nos enfants se rappellent de nous par l'héritage que nous leur léguons. »

Ce n'était pas d'elle, ni même dans le livre, mais cela correspondait exactement à son cas. Il lui venait de sa grand-mère, qui avait tout fait pour lui trouver cet exemplaire là en guise de cadeau d'anniversaire. Jamais elle ne s'en séparait, c'était son porte bonheur, c'était grâce à lui qu'elle exerçait son métier. Elle l'attrapa alors et l'ouvrit à la première page, il était dédicacé par l'auteur lui-même. L'édition datait, le livre était jauni mais elle le chérissait pour mille raisons.
Puis comme souvent, le simple fait de le voir lui donna une inspiration certaine et elle se mit à écrire. Elle savait ses personnages dans la pièce veillant sur elle, lui soufflant leur réplique, prendre vie sous ses yeux, se détacher d'elle pour avoir leur propre volonté et elle les laissait faire. Admirant ses créations, son univers se faire sous ses doigts mais ils n'était pas seul à être là. Sa grand-mère était là aussi, le sourire au lèvre, la main posée sur son épaule, elle lui donnait l'encouragement dont elle avait besoin, et cela malgré sa mort.

Parce que la mort n'arrête pas l'imagination, ni les encouragements.
S'tan
On m'appelle Satan, des fois, mais j'vais mettre S'tan c'est bien aussi hein. Sinon y'a toujours Luci pour Lucifer. Au pire vous pouvez m'appelez par le prénom de mon personnage si vous voulez.
C'est une Sudaf qui m'a ramené, je la désigne direct, sans honte.
J'ai un humour de merde et un humour noir, voilà.
Et 80% de mon temps est consacré à dire n'importe quoi.
Bonne journée.
©️️ ASHLING POUR EPICODE


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 23/01/2018
Age : 31
Jeu 25 Jan - 3:43
Ça balance grave.


Mais je viens ici pour poster une image d'un match Afrique du Sud vs Samoa en rugby, pendant la coupe du monde.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 22/01/2018
Age : 21
Localisation : Alfalfa
Jeu 25 Jan - 8:15
Bonjour Satan. Bienvenue.

<3

_________________

i'll come over like a cat, when you're asleep, i'll softly hug you, i'll surprise you ♬
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 18/01/2018
Jeu 25 Jan - 17:31
Tu es validée

Congrats, tu peux maintenant faire tes liens, rp et tout ca !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia : United Nations :: Documents d'identitée :: Passeport :: Passeport en regle-
Sauter vers: